Logo denier

"Apprenons à résister" : un appel de Mgr Brouwet

La première page du message "Apprenons à résister"Mgr Brouwet invite les catholiques à "résister" et à ne pas rougir de leurs convictions au moment où il est question d'un "mariage pour tous." Dimanche 17 mars 2013, dans le cadre du pèlerinage de la Bigorre qu'il présidait, Mgr Nicolas Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, a fait distribuer un message dans lequel il suggère "des pistes pour continuer à aller de l'avant" dans le contexte de la loi sur le mariage et l'adoption pour les personnes de même sexe.

  • Voici le début de l'appel à résister de Mgr Brouwet diffusé dimanche 17 mars : "La loi sur le mariage et l'adoption pour les personnes de même sexe a été adoptée à l'Assemblée Nationale. Dans une absence étonnante de débat et d'écoute. Sur des sujets aussi profonds, aussi sensibles, aussi lourds de conséquences pour l'avenir de notre société, il aurait été préférable de s'écouter parler et de chercher ensemble des solutions à nos questions. En organisant des états généraux où nous nous serions parlés en vérité, où nous aurions échangé nos convictions, où nous nous serions écoutés en prenant au sérieux l'opinion des autres, nous aurions pu peut-être -- en tenant compte des situations concrètes auxquelles les personnes homosexuelles sont confrontées -- trouver des solutions satisfaisantes pour tous. Quelle que soit l'issue du passage de la loi au Sénat, beaucoup d'entre vous se demandent ce que nous devons faire maintenant et comment préparer l'avenir. Je voudrais vous suggérer des pistes pour continuer à aller de l'avant..."

 

Lire le message "Apprenons à résister" dans son intégralité

 

  • Quelques jours plus tôt, Mgr Nicolas Brouwet a donné son point de vue sur la manifestation du 24 mars 2013 à Paris, une manifestation pour s'opposer au projet de loi sur le mariage et l'adoption pour les personnes homosexuelles. Dans le cadre d'un communiqué de presse, il a déclaré : "Je salue le courage et la liberté de ceux qui osent affirmer avec respect que le mariage et la famille reposent sur l'altérité sexuelle et que les enfants, pour se construire, ont besoin d'un père et d'une mère. J'espère que cette manifestation paisible ouvrira la voie d'un débat démocratique sur ces sujets, débat dont notre société a un besoin urgent."

 

Revenir à toute l'actualité

Pour rester informé de l'actualité, inscrivez-vous à la newsletter

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez votre demande

Voir un exemple