Logo denier

"Prier sans se décourager".

Homélie de Mgr Brouwet - attentats Paris

Lundi 16 novembre 2015, une minute de silence sera observée, en hommage aux victimes des attentats de Paris. Samedi 14 novembre 2015, à midi - quelques heures après les attentats qui ont endeuillé Paris -, l'évêque de Tarbes et Lourdes, Mgr Nicolas Brouwet, a célébré une messe à la Grotte des apparitions de Lourdes, à l'intention de toutes les victimes et de toutes leurs familles. De nombreux pèlerins y ont participé, n'ayant que la force fragile de leur humble prière à offrir pour maintenir allumée au cœur du monde la flamme de l'Espérance.

Voir la vidéo

 




Texte de l'homélie prononcée par Mgr Nicoas Brouwet
Samedi 14 novembre 2015 - Grotte de Lourdes.

"Prier sans se décourager." C'est vraiment ce que le Seigneur nous invite à faire dans l'évangile de ce jour (Luc 18, 1-8). Pour certains, peut-être que la prière ne sert à rien, peut-être qu'elle est une hypocrisie. Pour nous, nous croyons que la prière est puissante. Que la grâce de Dieu est à l'œuvre.
Que le Seigneur veut le bien de son peuple. Que le Seigneur est notre Providence.
Nous savons que nous pouvons lever les mains et le cœur vers Lui, pour lui demander en particulier de donner à l'humanité la Paix qui lui est nécessaire, la Paix à laquelle elle aspire du plus profond d'elle-même.

Prier sans se décourager...

Aujourd'hui, dans cette Grotte, à Massabielle, nous prions et nous portons dans notre prière toutes les victimes des attentats. Il y a quelques minutes, on annonçait 128 personnes tuées, 250 blessés, peut-être que le bilan s'alourdira... Nous voulons prier pour elles, les présenter au Seigneur. Nous voulons prier pour les personnes tuées, pour les personnes blessées, pour leurs familles, pour leurs amis. Nous les assurons de notre prière, de notre amitié, de notre solidarité.
Nous prions aussi au cours de cette messe pour la paix au Moyen-Orient. Le Moyen-Orient a besoin de paix et cela depuis longtemps.

Nous voulons aussi confesser et redire avec conviction que personne ne peut tuer au nom de Dieu. Personne ne peut tuer au nom de Dieu ! Et c'est se mentir à soi-même, c'est  trahir le nom de Dieu que d'exercer la violence en son nom, que de commettre des meurtres pour lui obéir ou par esprit de foi : c'est un mensonge pour tous les croyants. Personne ne peut affirmer qu'il a le droit de tuer au nom de Dieu ! C'est un scandale pour l'humanité et c'est un péché contre Dieu lui-même. Aucun croyant ne peut légitimer de tels actes. Dieu ne veut pas la mort de l'homme !

Aujourd'hui nous prions aussi le Seigneur par l'intercession de Marie, Notre-Dame de Lourdes, pour notre pays, pour notre nation pour qu'elle soit protégée, non seulement des attentats mais également de la spirale de la violence, de la spirale des accusations, des procès entre nous, de la spirale de la méfiance, du délitement de notre communauté et de notre société. C'est cela qui est attendu par ceux qui ont commis ces attentats : que nous nous accusions les uns les autres, que nous cherchions des responsables, que nous nous montrions du doigt... Que Dieu nous protège de cela. Que Dieu nous protège de la tentation du découragement, de la peur permanente, de l'angoisse quotidienne. Qu'il nous protège de la tentation de nous replier sur nous-mêmes et de voir un ennemi potentiel en n'importe quel étranger qui frappe à notre porte.

Oui, nous avons besoin, véritablement, d'être protégés de ces tentations, de ces démons-là. La grâce que nous demandons, c'est une grâce de communion et d'unité entre nous, croyants ou non.
Oui, que le Seigneur nous protège.

Demandons cette grâce de courage, de force et de discernement en ce moment. C'est ce dont nous avons peut-être le plus besoin. Le besoin de sagesse. Le besoin de savoir quelles sont les bonnes décisions à prendre pour ne pas agir dans la précipitation. Nous avons besoin de paix et de sagesse.


Prions Marie, Notre-Dame de la Paix, Notre-Dame de la Sagesse pour que ces grâces nous soient données, à tous nos concitoyens, à nos gouvernants.

Nous n'oublions pas tous ceux qui souffrent, à la fois des attentats, du djihadisme, du terrorisme, de tous ceux qui aspirent à la paix, de toutes les personnes déplacées, de tous ceux qui sont persécutés.
Demandons au Seigneur de prendre l'humanité dans sa Miséricorde.


Amen.

Revenir à toute l'actualité

Pour rester informé de l'actualité, inscrivez-vous à la newsletter

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez votre demande

Voir un exemple