Logo denier

Et la lumière fut

Notre-Dame de la Sède : de l'ombre à la lumière...

Cette nouvelle mise en lumière est le fruit de deux années de travail menées conjointement par le diocèse et les services de l'architecte des bâtiments de France. Des entreprises triées sur le volet ont été sélectionnées pour mener à bien ce chantier. Elles venaient de Tarbes, de Billère dans le 64 ou encore de Castres ou de Toulouse.
Il est vrai que bon nombre d'églises et de cathédrales souffrent souvent d'un éclairage hors d'âge qui ne permet pas d'admirer les trésors que recèlent ces lieux. La cathédrale Notre-Dame de la Sède est aujourd'hui transfigurée : nouveaux lustres au design contemporain, éclairages par leds, projecteurs indirects, le tout permettant de beaucoup mieux appréhender la richesse de l'édifice, un décor XVIIIème siècle que l'architecte des bâtiments de France des Hautes-Pyrénées qualifie de très raffinée. Le splendide baldaquin, les nombreux retables ou encore les stalles du chœur et de la nef sortent enfin de l'ombre pour le plus grand bonheur des fidèles, tout comme les voûtes et les peintures murales.
A l'aspect esthétique s'ajoute un autre avantage, économique celui-là. Cette rénovation va permettre de faire de substantielles économies en consommation d'énergie, ce qui par les temps qui courent est loin d'être négligeable.

Lire l'article de Jeanine Colonnel, conservateur de la cathédrale de Tarbes, dans le Bulletin diocésain N°9 (Janvier-février).

Revenir à toute l'actualité

Pour rester informé de l'actualité, inscrivez-vous à la newsletter

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez votre demande

Voir un exemple