Logo denier

Le temps de l'Esprit-Saint

Pendant le temps pascal, jusqu’à la Pentecôte et durant tout le mois de juin, cent quarante jeunes et quinze adultes recevront le sacrement de la confirmation : à la cathédrale et à la paroisse Saint-Antoine de Tarbes, à Lourdes, au sanctuaire de Garaison, à Bagnères-de-Bigorre, à Vic-en-Bigorre.
Le temps pascal est le temps de l’Esprit-Saint. Il est la lumière qui nous éclaire au moment des choix de la vie quotidienne, au
moment des décisions les plus délicates et les plus engageantes.
Il est la clé qui nous révèle à nous-mêmes, qui nous fait accéder à notre véritable identité et nous amène à comprendre combien nous sommes grands et précieux aux yeux de Dieu.
Il est le souffle qui nous ranime au moment des défaillances, des fatigues de l’existence, de la désespérance.
Il est la force qui nous fait avancer, surmonter les difficultés et trouver l’énergie nécessaire pour bâtir des projets.
Il est la sagesse qui unifie notre vie autour de l’Evangile.
Il est le feu de l’amour qui brûle dans le cœur du Christ et qui nous embrase pour servir et aimer à la manière de Jésus.
Avec vous, j’aimerais invoquer l’Esprit-Saint en ce temps pascal :
- Tout d’abord sur ces jeunes et sur ces adultes qui recevront la confirmation. Afin qu’ils soient fortifiés dans leur vie chrétienne
et qu’ils bâtissent leur avenir dans la confiance
- Sur les couples qui vont se marier dans les semaines et les mois à venir. Afin qu’ils puisent leur fidélité dans celle du Christ, qu’ils accueillent dans la joie les enfants qui leur seront donnés, qu’ils construisent une communauté familiale habitée par la foi, la tendresse et l’esprit de service.
- Sur les nouveaux élus de nos villes et de nos villages. Il me semble qu’il est juste de demander pour eux la lumière et la force de l’Esprit. Lumière pour discerner jour après jour, ce qui est le vrai bien de la commune et de l’ensemble de leurs concitoyens. Force pour garder la liberté intérieure et la disponibilité au milieu des soucis, des imprévus et des pressions du quotidien.
- Sur les personnes malades ou en fin de vie. Afin qu’elles gardent l’espérance en Dieu. Afin qu’elles soient aimées et respectées dans leur fragilité, dans leur dépendance.
- Demandons enfin l’Esprit de paix dans les zones de conflit, dans les pays déstabilisés par la guerre. Invoquons l’Esprit-Saint sur les gouvernants, sur ceux qui ont des responsabilités politiques, diplomatiques, économiques et financières. Afin qu’ils ne perdent pas de vue le service de la paix et du développement.
« Tout ce qui est à moi est à toi », disait le père à son aîné dans la parabole du fils prodigue. Nous qui sommes fils et filles du Père, nous avons reçu l’Esprit-Saint en abondance. Nous vivons de la vie de Dieu et nous la demandons pour tous les hommes.
Afin que le feu de l’Esprit-Saint se répande sur notre terre.
+ Nicolas Brouwet
Evêque de Tarbes et Lourdes, edito du Bulletin diocésain mai-juin 2014

Revenir à toute l'actualité

Pour rester informé de l'actualité, inscrivez-vous à la newsletter

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez votre demande

Voir un exemple