Logo denier

La Maison diocésaine Saint-Paul dit au revoir aux Soeurs de Nevers

Soeurs Marie-Dolores et Marie-Claire, Maison St Paul, Tarbes, Hautes-PyrénéesIls étaient nombreux mercredi 16 octobre à la maison diocésaine pour dire au revoir à Soeur Marie-Dolores et Soeur Marie-Claire. C'est elles qui depuis 1998 assurent l'accueil à la Maison Saint-Paul. A cette époque, Mgr Perrier décide de transformer la vénérable demeure en maison diocésaine pour y accueillir services et mouvements. Il fait appel à la Congrégation des Sœurs de Nevers. Trois d'entre elles y sont envoyées en mission (Soeur Marie-Antoine a quitté Tarbes depuis pour rejoindre sa communauté à Pau).
La « Dame de Traynès*» est alors un petit condensé d'Europe. Nos trois Sœurs ne sont pas dépaysées, la montagne, elles connaissent ! L'une vient de Suisse, l'autre du Cantal, la troisième du Pays basque espagnol. « On a vécu de très belles rencontres avec tous ces laïcs engagés au nom de leur foi, ils sont comme le levain dans la pâte » confie Soeur-Marie Claire.
Mgr Brouwet, évêque de Tarbes et Lourdes, salue les soeurs de Nevers qui quittent la Maison St PaulLe partage du travail à la Maison Saint-Paul va leur permettre de vivre nombre d'engagements sur le terrain : au côté du Secours catholique dans les cités Solazur et Laubadère, à l'Aumônerie de l'hôpital de la Gespe où malades et handicapées rencontrés ont été « des lumières sur notre route ». Engagement encore aux côtés des Equipes St Vincent et de leur point d'eau de Tarbes. « Nous y avons appris à nous mettre au service des plus démunis, des sans domicile fixe. C'est par eux que nous avons touché ce qu'est la vraie solidarité » rappelle encore Soeur Marie-Claire. Œcuménisme, coopération missionnaire, chorale diocésaine sont d'autres exemples de temps donné et partagé. « M'impliquer dans le groupe biblique oeucuménique n'a pas été trop difficile pour moi » avoue sœur Marie-Claire avec un sourire maliciuex, « je viens d'un canton suisse... protestant ».

Une page se tourne. Dès le début du mois de novembre, Dominique Augé, venue de la Catéchèse, va prendre la relève. Soeur Marie-Claire rejoindra sa communauté à Bordeaux. Soeur Marie-Dolorès restera à Tarbes auprès de son frère, pensionnaire de la maison St Frai. Merci à elles pour ces belles années de présence.

* L'appellation n'ayant pas été déposée par Gérard Crozat, nous considérons qu'elle est tombée dans le domaine public...

Revenir à toute l'actualité

Pour rester informé de l'actualité, inscrivez-vous à la newsletter

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez votre demande

Voir un exemple