Logo denier

La chapelle de la Mongie est restaurée

Mgr Nicolas Brouwet bénie la chapelle de La MongieIl n'y a pas que le ski à La Mongie. Ouverte toute l’année, la chapelle Notre-Dame des Neiges accueille de nombreux skieurs en hiver mais aussi montagnards et touristes le reste de l’année. Inaugurée en 1954, elle fait partie intégrante de la station et tient une grande place dans le cœur des habitants du Haut Adour. Elle fait partie des deux seules stations de ski, avec celle des Monts d'Olmes en Ariège, qui bénéficient encore d’un lieu de culte.
Entouré d'une équipe de 5 personnes, l'abbé Marcel Lacaze a tout mis en œuvre pour conserver cette chapelle et préserver ainsi la valorisation de cet héritage. 90 000 euros ont été nécessaires pour rénover la toiture selon les techniques traditionnelles, remplacer les installations électriques et de chauffage et aussi ravaler les façades intérieures.
La chapelle a été inaugurée et bénie lors d'une émouvante cérémonie présidée par Mgr Brouwet.

Rappel historique

1136 : des moines cisterciens venus de Clairvaux demandent au Comte de Bigorre un coin de terre pour fonder une abbaye. Il leur concède au lieu dit « Cap Adur » un terrain et un droit de pacage dans la baronnie du Tourmalet.
Dans le pays, le peuple les appelle « Les Monges », qui devient « la montagne des Monges », puis« la Moungia » puis La Mongie. (Les moines, constatant que le climat était beaucoup trop rude pour une présence monastique, déménagèrent à l’Escaladieu). Par son nom, le lieu conserve toujours le souvenir de cette présence monastique La Mongie.
1945 : installation du premier téléski du « Pain de sucre » et du téléphérique du Pic du Midi, qui sera définitif en 1949.

Notre-Dame des Neiges, La MongieLa Chapelle

1950 : Le curé de Bagnères, l’abbé Roger Daléas, voyant  le développement du ski, décide de bâtir une chapelle baptisée « chapelle Notre Dame des Neiges ».  5 août 1950, pose de la première en présence de Mgr Théas qui déclare « il faut utiliser les sports d’hiver d’une manière chrétienne »

1954 : « Bénédiction de la chapelle par Monseigneur Théas le 17 octobre. Le Bulletin religieux de l’époque notait , « Après la cérémonie qui fut suivie avec beaucoup de recueillement, Monseigneur fut heureux de louer tous ceux qui ont fait surgir, en pleine montagne, cette belle chapelle ».
L’édifice qui s’inscrit parfaitement dans le paysage st implantée dans l’espace de la « Grenouillère », véritable centre de la station.
Les parements extérieurs sont en pierre et la toiture, à l’origine en ardoise, a été en partie refaite en 1985 en bac acier et était en très mauvais état en 2010. Intérieurement le bâtiment est très sobre, les murs et la voûte ont été repeints en 1997.

La restauration

L’ensemble paroissial de Campan Haut Adour a lancé en 2010 un programme global de rénovation de la chapelle. Il a concerné dans un preier temps la toiture, l'installation électrique et le chauffage. Une deuxième tranche de travaux a été consacrée à  la rénovation du plafond et des peintures.

Le financement

Les crédits nécessaires à cette rénovation pnt été chiffrés à 90 000€. Un appel aux dons a été fait. Fin décembre 2013, l’ensemble des dons privés s’est élevé à  37 000 € pour 198 dons. Un grand merci à tous les donateurs qui nous ont bien soutenus et le font encore.
Dès début 2011, les acteurs publics ont été sollicités. Mairie de Campan, Mairie de Bagnères, Conseil général, Conseil régional, Communauté des Communes du Haut Adour,  les Députés, les sénateurs, Mr Colonel architecte départemental, DIREN à Toulouse, les Batiments de France, Sous Préfecture, Comité Régional des Affaires Culturelles, la RICT de La Mongie,  Parc national des Pyrénées, Fondation du Patrimoine...
Les Mairies de Campan et de Bagnères de Bigorre nous ont soutenu financièrement et nous les remercions encore ici.

 

DSC_0309
DSC_0295
DSC_0277
DSC_0263
DSC_0233
DSC_0222
DSC_0153
DSC_0145
DSC_0120
DSC_0117
DSC_0103
DSC_0101
DSC_0088
DSC_0082
DSC_0028
DSC_0021
DSC_0008
Revenir à toute l'actualité

Pour rester informé de l'actualité, inscrivez-vous à la newsletter

Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés"). Pour l'exercer, adressez votre demande

Voir un exemple