Logo denier

"Je pars en école d'évangélisation"

   

Jeune bachelière brillante de 18 ans, Marie-Liesse Federici, originaire de Lourdes, n'a pas choisi, en septembre prochain, de faire sa rentrée à l'université. Elle rejoindra les bancs d'une école bien particulière : l'Emmanuel School of Mission, une école d'évangélisation qui se situe à Paray-le-Monial. Nous l'avons rencontrée.

Marie-Liesse, pourquoi ce choix ?
"Cela m'habite depuis longtemps. Je connais cette école, d'une part parce que des amis et mon frère sont des anciens élèves, et, d'autre part, parce que mes parents font partie de la communauté de l'Emmanuel".

Ce n'est pas une orientation banale...
"C'est vrai, je le reconnais. J'ai choisi une voie un peu différente de mes autres camarades !"

L'Emmanuel School of Mission, qu'est-ce que c'est ?
"L'école se réalise en une année, avec un diplôme à la clé. Même si ce n'est pas un diplôme d'Etat - ce qui a inquiété pas mal de mes professeurs - des équivalences en théologie peuvent-être reconnues. Quatre piliers fondent l'ESM : l'enseignement (la théologie, l'histoire de la Bible, l'anthropologie, la philosophie... sont au programme), la prière (en plus de la messe quotidienne, de nombreux temps sont,  dans la journée, dédiés à la prière), la vie fraternelle (nous formerons une communauté de 30 jeunes !) et la mission (différents envois en mission pendant l'année seront organisés, en paroisses, dans des établissements scolaires, des hôpitaux, des prisons...)".

Vous serez alors formée pour la mission ?
"Oui c'est tout à fait ça ! Je pense retrouver à Paray-le-Monial, dans ces différents envois en mission, l'expérience que j'ai déjà pu réaliser, dans le diocèse de Tarbes et Lourdes, au sein des "camps mission".

Pouvez-vous nous en dire plus ?
"L'idée est d'aller, en groupe, à la rencontre des élèves dans leur classe. En se présentant simplement aux lycéens, on montre d'emblée que nous ne sommes pas des gens hors du commun ! Ensuite on prend le temps de témoigner, d'expliquer ce qu'est le kérygme, l'essentiel de notre foi, et de répondre aux questions des élèves. Suivant l'attention qui nous est accordée, on propose un temps de prière et aussi un jeu scénique dans le but de toucher autrement les élèves et l'équipe pédagogique qui les entoure".

Vos camarades vous regardent-ils comme une extra-terrestre ?
"Ils ont l'habitude !! Ils savent que je suis catholique. Je porte une croix quotidiennement... Mais ce choix d'entrer dans cette école a suscité beaucoup de questions. On m'a regardé avec de grands yeux ronds : "Pourquoi fais-tu ça ?". Mais pas seulement... j'ai reçu aussi beaucoup d'encouragements".

Ces oppositions ne vous font pas peur ?
"Si. Je ne suis pas au-dessus de tout le monde. Quand des proches tentent de vous dissuader c'est forcément déstabilisant.. Mais je crois en mes choix personnels. Le Seigneur est avec moi alors tout va bien !"

Concrètement, vous recherchez des financements. Comment peut-on vous aider ?

"L'école fonctionne sur le modèle du parrainage. Il peut être de différentes natures : soit un parrainage de prière, soit un parrainage financier. Celui-ci est essentiel. L'école doit pourvoir aux besoins des élèves et de surcroît dans une maison en rénovation. Tous ces frais cumulés (hébergement, restauration, déplacements, intervenants de l'école...), le montant de la scolarisation s'élève à 1150 euros par mois et par élèves. Les parrains peuvent aider les élèves mensuellement ou  ponctuellement. Une messe est dite chaque mois à leurs intentions. Les élèves s'engagent, quant à eux, à une correspondance régulière avec leurs parrains".

Marie-Liesse rejoindra l'Emmanuel School of Mission de Paray-le-Monial à partir du 29 septembre, pour une durée de 9 mois.
Si vous souhaitez la soutenir et devenir son parrain, vous pouvez lui écrire à marieliesse.federici@live.fr

 

Commentaires

MERCI SEIGNEUR, JE SOUHAITE ETRE MARRAINE DE MARIE LIESSE pour l'aider dans la prière pour l'instant je ne peux pas répondre financièrement j'ai une famille mais mon époux (chomeur) et moi je ne travaille pas , mais je peux aider en priant avoir des nouvelles et si je peux je pourrai participer a ma façon merci pour tout en UDP
Bonjour, Je suis sûre que l'Esprit Saint va éclairer de sa lumière cette étudiante Quand on a la foi on est guidé et on ne doit en aucun cas avoir peur. Je lui souhaite le meilleur. Que le DIEU Tout Puissant la protège et la bénisse Suzette MEHAL
Félicitation à toi Marie-Liesse. C'est toujours un choix courageux, dans notre monde actuel, pour un(e) jeune, de consacrer une année de sa vie à approfondir sa foi à travers une vie communautaire et des études. Bon vent au souffle de l'Esprit Saint !