« Dans ces moments de crise, il y a des appels de Dieu. »

    « Dans ces moments de crise, il y a des appels de Dieu. »

    Message de Monseigneur Brouwet aux couples et aux familles

    Nous arrivons à la fin de la sixième semaine de confinement.

    Beaucoup de propositions ont été faites pour continuer à animer notre vie chrétienne. Soit par le diocèse, soit par les sites, les réseaux sociaux, les radios ou KTO. Il y a peut-être maintenant une « overdose » de vidéos et d’écran. Surtout que cela s’est ajouté au télétravail, aux cours en ligne pour les enfants et les jeunes (avec les devoirs à rendre), aux rencontres familiales ou amicales par téléconférences…et à toutes les blagues qui ont circulé et qui ont été bien utiles pour faire face à la sidération du confinement.

    Nous savons combien vous aussi, confinés en famille, en couple, vous avez également été les héros de cette pandémie. Il a fallu trouver un nouveau rythme, une nouvelle organisation, un nouveau partage des espaces…et de la parole ; tout cela en assumant une activité professionnelle à la maison, le suivi scolaire des enfants, l’organisation d’activités communes pour se détendre…et s’occuper.

    Dans le même espace vous avez donc été : professionnel en activité, professeur des écoles, CPE (Conseiller principal d’éducation), animateur, psychologue (pour écouter et conseiller ceux qui avaient besoin de parler), coach sportif, sans compter la préoccupation pour les membres de la famille, des parents âgés, le soutien à des voisins, les courses hebdomadaires, les repas à préparer, le ménage, la lessive et tous les travaux de la maison…

    Il faut maintenant penser à la fin du confinement, au retour (inquiétant pour certains) des enfants dans les établissements scolaires, à la reprise d’une vie sociale en respectant les gestes barrières pour encore plusieurs mois.

    Ce sera à chacun de tirer des leçons de cette période étrange, imprévue, très dense, vécue avec de grandes joies mais aussi parfois avec des épreuves ou des déceptions.

    Je crois qu’il est possible, dans les semaines qui viennent, de prendre du temps en couple ou en famille pour revenir sur cette période intense. Moins pour faire le bilan de ce qui n’a pas marché que pour comprendre ce que vous avez envie de vivre différemment dans l’avenir. Il y a peut-être des dimensions de la vie familiale ou conjugale que vous avez découvertes et que vous ne voulez surtout pas perdre :

    • Du temps en couple, ou avec les enfants
    • Une répartition plus équilibrée des tâches ménagères
    • Les avantages du télétravail
    • Les solidarités de quartier
    • Les contacts réguliers avec ceux qui sont loin
    • La prière ou la liturgie domestique
    • Une façon différente de vivre la messe
    • Un autre regard sur ceux qui travaillent pour nous (qu’ils soient soignants, professeurs, employés municipaux…)
    • Une autre manière d’envisager les déplacements
    • Du temps pris pour la lecture…

    Dans ces moments de crise, il y a des appels de Dieu. Ils se comprennent en voyant ce que certaines activités nous ont apporté comme joie profonde (une visite à une personne isolée du quartier, un temps passé entre père et fils, une prière régulière en couple tous les matins, le suivi des leçons des enfants…). L’homme intérieur est celui qui prend du temps pour s’arrêter et saisir tout ce qui, pendant ce temps, a été source de paix et de dynamisme, ce qui nous a paru tellement juste et bon pour la famille ou pour sa vie personnelle. C’est ainsi que ce temps de confinement – que personne n’a voulu ou choisi – pourra devenir un temps de grâce, un temps dans lequel Dieu était là, présent, marchant avec nous comme il a accompagné les disciples sur la route d’Emmaüs.

    Hélène Pérez a fait une recension de propositions faites pour les couples pendant ces six semaines. Je vous les communique. Elles peuvent être l’occasion d’un temps, entre conjoints ou avec les enfants, pour saisir ce qui a été vécu ensemble, ce qu’on veut continuer à vivre, ce qu’on voudrait mettre en place au moment où le rythme antérieur va reprendre ses droits avec une certaine force revendicatrice (tout le monde aura évidemment envie de sortir pour retrouver les amis et les activités ! ).

    Nous continuons, avec les prêtres, les diacres, les communautés religieuses, à vous porter dans la prière – et en particulier la prière de la messe. Je l’ai dit le Jeudi Saint : vous nous manquez ! Célébrer la messe a toujours du sens, même quand un prêtre la célèbre seul. Mais nous avons hâte de vous revoir et de prier avec vous en chair et en os.

    Nous organisons en ce moment les conditions de la fin du confinement dans les paroisses pour la célébration des sacrements. Nous n’avons pas encore de dates. Nous les communiquerons dès qu’elles seront fixées.

    Je vous assure, vous et toutes vos familles, de ma communion dans la joie du Ressuscité.

    + Nicolas Brouwet

    le 25 avril 2020

    Propositions des AFC

    • Des « diner en amoureux » pour se retrouver et partager une fois les enfants couchés, fortifier son couple et se redécouvrir ; avec des thèmes différents, des petits tests pour mieux se connaître, des questions pour échanger.
      La gratitude
      Ensemble (ce qui est important pour moi et pour nous)
      Communiquer
      Rêver (ce qui me tient à cœur et nous tient à cœur)
      S’interroger sur ce qui est nécessaire et indispensable en couple et en famille 
    • Un groupe facebook : esprit de famille. Une boite à outils pour familles confinées, pour vivre au mieux ce temps particulier. Ouvert à tous, il permet d’échanger expériences et bonnes pratiques en cette période inédite.
    • Des fiches des Chantiers-Education pour un moment de réflexion entre parents sur l’éducation de nos enfants en ce temps particulier :
      Fiche 1 : parlons éducation 
      Fiche 2 : l’autorité
      Fiche 3 : le pardon
      Fiche 4 : l’amour 
      Fiche 5 : les écrans
    • Une conférence « Gratitude et responsabilité dans l’aventure éducative selon Édith Stein » de Marion Lucas, philosophe, donnée lors des Assises des Chantiers-Éducation en janvier dernier. Enthousiasmée par l’enseignement d’Édith Stein (sainte Thérèse Bénédicte de la Croix) Marion Lucas a effectué une thèse en philosophie sur la fidélité à l’essence du féminin comme voie de liberté pour la femme. Une conférence très enrichissante à voir et à revoir sur KTO TV.

    Sur Aleteia, différents articles :

    • Proposition d’une charte de confinement familial pour une ambiance la plus détendue possible : ici
    • Règles à se fixer quand le temps d’écran de la famille explose : ici
    • Une prière pour confier un couple en difficulté que vous connaissez : ici
    • 10 idées pour créer un lien spirituel avec ceux qui sont loin : ici
    • « J’peux plus les supporter! » pistes pour désamorcer les conflits avec ses enfants : ici
    • Depuis quand n’avez-vous pas pris la température de votre couple ? ici
    • Une prière pour être un meilleur conjoint : ici 
    • Rester une famille joyeuse envers et contre tout : ici

    Communauté de l’Emmanuel :

    • Confinement et porno : 10 conseils pour ne pas tomber dans le panneau : ici
    • La miséricorde dans notre vie de couple : ici 

    Diocèse de Nanterre

    Soirée couple confiné 
    Une soirée construite comme un temps de pause pour prendre soin de son couple. Avec des couples qui témoignent de leurs expériences, l’enseignement d’un prêtre du diocèse, le fil rouge de l’évêque Mgr Matthieu Rougé et un temps de prière et d’intercession.

    Communauté du Chemin Neuf

     Vivre un WE Cana depuis son canapé » 
    Des soirées couples pour être fortifié dans sa vie conjugale jeudi 30 avril et vendredi 1er mai à 20h45 + une autre soirée.

    Communauté du Verbe de Vie

    Parcours de préparation à Pentecôte
    5 veillées le mardi du 28 avril au 26 mai pour être renouvelé chez soi dans le Saint-Esprit.

    Dans notre diocèse de Tarbes et Lourdes

    Et pourquoi pas un départ en week-end ?

    Une famille du diocèse nous parle de ses escapades à l’étranger pendant le confinement.
    Chaque samedi, nous « partons en voyage » dans un pays voté le dimanche précédent. Chacun de nous prépare activement pendant la semaine :

    • Olivier (Ne cherchez pas, les prénoms ont été habilement changé…) prépare une carte du pays avec les grandes villes, les fleuves, les curiosités géographiques…
    • Emma nous présente l’historique du pays, les peuples, les traditions locales…
    • Corentin lui se charge de ce qui est géopolitique, ressources, gouvernement actuel…
    • Christian (le père) cherche des reportages, des émissions, sur Arte ou autre…trouve aussi de la musique traditionnelle.
    • Camille (la mère) se charge des repas locaux.
      Bon voyage !

    Retour à la page Confinés mais connectés dans le Seigneur
    Télécharger le message de Monseigneur Brouwet en format PDF